Strange Paths
Nous sommes le 19 Septembre 2019 05:18 UTC + 1 heure



 


Message Gilgamesh Moderator le 21 Avril 2007 11:25

On peut passer en courant sur la crédibilité scientifique du scénario de Sunshine, le film catastrophe en ce moment sur les écrans.

Mais il y a une affirmation dans le dossier de presse du film (et en sous titre sur les affiches) qu'il peut être amusant de vérifier :

A PROPOS DU FILM :
Quelques faits scientifiques (c'est moi qui souligne...)

Une étoile disparaît chaque seconde.
Notre étoile la plus proche, le soleil, est un réacteur à fusion nucléaire gros comme un million de fois la Terre.
Il brûle 600 millions de tonnes d’hydrogène par seconde.
Les scientifiques estiment que d’ici 5 milliards d’années, le soleil aura épuisé ses réserves de « carburant »


----

On va faire très simple :

On considère un Univers constitué de 100 milliards de galaxie de taille équivalente à la notre.

On considère (aïe :D ) que la natalité et la mortalité stellaire sont constantes - disons tout de suite que ce n'est pas exact, la natalité stellaire était beaucoup plus importante dans le passé.

Empiriquement, on la fixe à 3 masses solaires de gaz par an, et ce pendant 10 milliards d'années.

On considère également que la fonction de masse elle même est constante (loi de Salpeter). C'est assez raisonnable, encore que lorsqu'il y a plus de gaz, on peut penser que les étoiles les plus massives sont favorisées. Mais la fonction de masse reste encore à l'heure actuelle un problème assez ouvert.

N ∝∫M-1,35dM

C'est à dire que le nombre d'étoiles formées dans un intervalle dM autour de M varie comme M à la puissance -1,35. Autrement dit, il se forme beaucoup de petites étoiles et peu de grosses.

On considère que la durée de vie τ des étoiles est en :

τ ∝M-2

Autrement dit que les grosses étoiles disparaissent beaucoup plus vite que les naines. Pour bien faire il faudrait faire varier l'exposant avec la masse.

On intègre tout cela sur un tableur et on obtient le tableau démographique suivant, pour notre Galaxie (les masse sont données en M):


Image


Pour 100 milliards de galaxies, on obtient en compte rond 12 millions de milliards d'étoiles formées depuis 10 milliards d'années, et 160 milliards de disparues, à peine !

Soit un taux de naissance de près de 40 000 étoiles par seconde, tandis que 2 seulement disparaissent par heure.

a+



Message LokiLeFourbe le 22 Avril 2007 03:12

Faire un sujet sérieux sur ce film, revient à faire un sujet sérieux sur "The core", qui revient à faire un sujet sur mikhail....

Néanmoins, les infos sont intéressantes quantitativement :D

Je vais bientot t'envoyer un "truc" concernant l'arche gilga, en mp, c'est un truc qui me trottE dans la tête, je dois me tromper (surement même) mais j'aimerais que tu me le confirme.



Message Gilgamesh Moderator le 22 Avril 2007 21:03

Ca fait longtemps que je voulais faire ce calcul
:wink:

J'attend ton mp sur l'Arche

a+ :)



Message Gilgamesh Moderator le 23 Avril 2007 09:57

Un lien vers la feuille de calcul dont je me suis servis : natalite_stellaire_v1.xls

Ce qui est paramétrable est sur fond VERT

* Age de la Galaxie en milliards d'années
* Natalité annuelle moyenne, en masses solaires/an
* Nombre total de galaxies dans l'Univers, en milliards
* Borne supérieur des intervalles de masses stellaires

Le classeur génère également le code LaTex pour créer un tableau.
(avec l'adresse du Texer pour générer du gif)

a+




Afficher les messages précédents:  Classer par  
Rédiger un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourants ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas insérer des pièces jointes

Rechercher pour:
Sauter vers:  
cron

Copyright 2006-2008 Strange Paths, all rights reserved.