Strange Paths
Nous sommes le 06 Décembre 2021 03:03 UTC + 1 heure



 


Message art_dupond le 28 Août 2007 19:50

youp,


quand on nait dans l'eau (ou que l'on soit dedans), on ressent une pression qui dépend de la quantité d'eau qui se trouve au-dessus du dessus de nous. On subit alors en une force égale à cette (pression) X (une surface).

Quand un nouveau-né subit sa première douche, la pomme à l'eau lui envoie de l'eau sous pression (légèrement ; à moins qu'il ne soit en train de manifester trop énergiquement son mécontentement).

Il semblerait que la force amortie par le ventre mou de bébé ne soit pas dans ce cas égale à (la pression de l'eau) X (une surface), mais qu'elle dépendrait de la vitesse de l'eau.

Du coup, je ne vois pas comment il faut comprendre cette pression :(

Question subsidiaire : comment peut-on mesurer cette pression ?


:jap:





je suis neuneu ! n'est-ce pas ?

_________________
oui oui



Message xantox Site Admin le 30 Août 2007 02:50

C'est du pur Newton, F=ma et a=dv/dt donc F=(m dv) / dt : une force correspond à un taux de variation de la quantité de mouvement. Dans le cas idéalisé d'un jet d'eau constant et cohérent (sans étalement), la masse est celle de l'eau qui percute la surface et la variation de vitesse est celle que cette eau subit en percutant la surface. Ceci identifie dans l'unité de temps une force appliquée à la surface m'∆v (où m' est le débit de masse d'eau) et donc une pression.



Message Welkin le 31 Août 2007 17:52

Pour compléter ce que dit xantox (que je salue au passage), les spécialistes de la mécanique des fluides distinguent plusieurs "types" de pression (correspondant en fait à un changement de référentiel) : la pression de stagnation (ou pression d'arrêt), la pression statique et la pression dynamique. La pression de stagnation, correspondant à la force ressentie, est la somme de la pression statique et de la pression dynamique, qui provient du mouvement du fluide.

Dans la mer, il y a peu de mouvement, la pression est essentiellement la pression statique. Le jet d'eau, lui, comporte une grande part de pression dynamique.



Message Gilgamesh Moderator le 01 Septembre 2007 11:11

Welkin a écrit:
Pour compléter ce que dit xantox (que je salue au passage), les spécialistes de la mécanique des fluides distinguent plusieurs "types" de pression (correspondant en fait à un changement de référentiel) : la pression de stagnation (ou pression d'arrêt), la pression statique et la pression dynamique. La pression de stagnation, correspondant à la force ressentie, est la somme de la pression statique et de la pression dynamique, qui provient du mouvement du fluide.

Dans la mer, il y a peu de mouvement, la pression est essentiellement la pression statique. Le jet d'eau, lui, comporte une grande part de pression dynamique.




Pour compléter ceci, il faut mentionner le théorème fondamental de l'hydrodynamique de Bernoulli. Il s'applique à un fluide incompressible (rho constant), parfait (sans viscosité), en régime permanent, irrotationnel et sans transfert de chaleur et pose que la somme des trois terme suivants est constante le long de la conduite, ou plus généralement d'une ligne de courant :

Image

avec
rho la masse volumique du fluide,
v la vitesse
z l'altitude

Le premier terme exprime l'énergie cinétique par unité de volume de fluide. C'est la pression dynamique qui s'exprime dans l'axe du mouvement. C'est ce que ressent le ventre du bébé :) .

Le second terme exprime la densité volumique d'énergie potentielle gravitationnelle.

Le troisième terme, p exprime la densité volumique d'énergie élastique (si on met la conduite sous pression par exemple).

Le deuxième et le troisième terme, ensembles, donnent la pression statique.

Si on ferme le robinet, la vitesse devient nulle et la loi de conservation implique que la pression augmente alors dans la conduite (p augmente). Si c'est trop brutal, on a une onde de pression qui se propage de façon sonore dans la canalisation, c'est le "coup de bélier".

Selon le même principe on met sous pression des fluides avec des pompe centrifuge : on a une turbine qui tourne en communiquant une grande vitesse au fluide. Si la conduite est fermée et le courant nul, le fluide à la sortie de la turbine est arrêté brutalement et convertit sa pression dynamique en pression statique.

a+
---
\frac{1}{2} \cdot \rho \cdot v^2 + \rho \cdot g \cdot z + p = cte



Message art_dupond le 06 Septembre 2007 21:55

merci beaucoup messieurs pour ces explications :) (comprenant même le cas pratique du ventre du bébé ;))




Afficher les messages précédents:  Classer par  
Rédiger un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourants ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités


Vous ne pouvez pas publier de sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas insérer des pièces jointes

Rechercher pour:
Sauter vers:  
cron

Copyright 2006-2008 Strange Paths, all rights reserved.